« Orphéon », nouveau-né Dyptique


Coup de coeur / lundi, octobre 11th, 2021

L’année 2021 marque d’une pierre blanche un anniversaire. Celui du français Diptyque qui fête ses 60 ans. Un anniversaire célébré au fil de plusieurs collections distillées tout au long de cette année, où « Orphéon », nouveau-né de l’enseigne française, fera la réputation.

DR / photo à usage médiatique, attribution requise

Qui dit anniversaire, dit parfum ! Ce qui tombe plutôt bien puisque c’est une des spécialités – pas des moindres – de la maison parisienne Dyptique. Un quart de siècle largement entamé au compteur, l’enseigne a toujours eu à coeur de ne jamais chercher à se fourvoyer avec les tendances, préférant de loin cultiver son goût pour la singularité et la fantaisie. Ce lundi 1er mars voit naître sur le marché de la parfumerie « Orphéon », nouvelle eau de parfum boisée florale, formulée par le talentueux Olivier Pescheux. Le nom de ce jus est celui d’un club de jazz, aujourd’hui disparu, qui, dans les années 1960, jouxtait la boutique à Saint-Germain :

J’ai voulu reproduire l’odeur du tabac et des vapeurs d’alcool,

explique M. Pescheux.

Pour évoquer la fumée, j’ai utilisé des notes de galbanum et de lentisque. Pour le gin tonic, un accord baie de genièvre et baie rose.

Précisément, une fragrance qui évoque les tables basses, fauteuils, étagères du comptoir, alignant, on le suppose, les bouteilles et les bacs à glace, parquet de la piste de danse au sous-sol (cèdre, vétyver, patchouli). Les boissons, avec la note pointue des baies de genièvre évoquant l’alcool anglais que l’on sert en long drink avec une lamelle de citron italien et une larme de mandarine verte (manière de gin Fizz ?), quelques glaçons. Le tabac qui, certains soirs, devait former une sorte de fog (trad. Brouillard) dont personne ne s’offusquait (un autre temps !) est figuré par les accents âcres du lentisque et du galbanum, mais aussi par ceux, bien plus suaves, de la brèche d’abeilles et du ciste, comme les bons cigares ou l’Amsterdamer à pipe. Dans la foulée, début avril, Diptyque dévoilera un opus spécialement créé par Lewis OfMan, chantre de la nouvelle vague electro, afin d’illustrer en musique cette fragrance réussie, à découvrir urgemment !

Dyptique, Eau de parfum « Orphéon », 75ml. Prix : 135 €. Plus de renseignement ici

Contenu original « Orphéon », nouveau-né Dyptique – QUOTIDIEN LIBRE (quotidien-libre.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *